Informations et FAQ sur le projet VOX

Informations générales et réponses aux questions les plus fréquentes sur le projet VOX.

L'histoire du projet VOX

Jusqu’en juin 2016, ces analyses complémentaires étaient connues sous le nom d’analyses VOX et étaient supervisées par l’institut de recherche gfs.bern pour la collecte des données et par les instituts de sciences politiques des universités de Genève, Berne et Zurich pour l’analyse.

De 2016 à 2020, le projet a été réalisé sous le nom de VOTO par le FORS (Centre de compétence suisse en sciences sociales), le ZDA (Zentrum für Demokratie Aarau/Centre pour la démocratie d’Aarau) et l’institut de sondage LINK.

À partir de novembre 2020, le projet reprendra son ancien nom et sera mis en œuvre par l’institut de recherche gfs.bern.

Le projet VOX aujourd'hui

Après chaque vote fédéral, gfs.bern mène un sondage représentatif pour le compte de la Chancellerie fédérale et interroge environ 3 000 électeurs choisis au hasard. Les motifs pour et contre la participation et les décisions des électeurs nous intéressent. Avant chaque vote, gfs.berne prépare le questionnaire pour le sondage VOX en collaboration avec Sébastien Salerno. La structure de ce questionnaire s’aligne aux questionnaires des précédentes analyses consécutives de VOX/VOTO. Pour préserver la valeur des séries de données, seules les questions spécifiques au projet à voter (par ex. les arguments pour ou contre un projet) sont reformulées à chaque fois. L’élaboration du questionnaire est de la seule responsabilité de gfs.berne.

Depuis novembre 2020, l’enquête est menée en ligne et sur des questionnaires papier. Auparavant, les données étaient recueillies par téléphone auprès de 1 500 électeurs. Dans le contenu, l’accent est mis sur les questions relatives à la participation au vote, aux décisions de vote et aux arguments. Par ailleurs, nous posons des questions au sujet des attitudes de principe et de l’utilisation des médias au moment des votes. Les questions statistiques (par exemple, l’éducation et l’état civil, l’origine, les conditions de vie, etc.) constituent la conclusion de chaque enquête, car nous savons combien ces variables sont importantes pour le comportement des électeurs politiques.

Une fois l’enquête terminée, toutes les données sont anonymisées. Ni les noms, ni les adresses ou les dates de naissance ne sont disponibles dans l’ensemble de données à analyser. Les données de contact des participants à l’étude seront supprimées après achèvement de l’enquête. Il est donc impossible de tirer des conclusions sur des personnes individuelles. Les données sont publiées sous forme anonymisée et peuvent être téléchargées gratuitement sur le site Swissvotes. Ceci est également valable pour tous les anciens enregistrements et comptes-rendus de VOX.

Sur quoi portent les études VOX ?

Les campagnes électorales sont souvent controversées. Les opposants et les partisans défendent leur position en exposant une multitude d’arguments. Par conséquent, il existe des raisons très diverses pour que quelqu’un vote oui ou non.
Pour le Conseil fédéral et le Parlement, pour les partis, pour les milieux scientifiques et les médias, il est important de comprendre les motivations des électeurs : Pourquoi avez-vous participé ou non ? Pourquoi avez-vous voté oui ou non ? Et qu’espérez-vous tirer de votre décision ?
Les réponses à ces questions aident les autorités à mieux comprendre la volonté du peuple.

Qui mène l'enquête ?

L’analyse des votes par VOX est demandée par la Chancellerie fédérale pour le compte du Conseil fédéral. Elle a chargé l’institut de recherche gfs.bern de réaliser un sondage et de procéder à une analyse après chaque vote.

gfs.bern mène le sondage et l’analyse de manière indépendante. gfs.bern est responsable du choix des questions et du contenu des comptes-rendus, et s’engage exclusivement à préserver la qualité scientifique.

La Chancellerie fédérale publie les comptes-rendus. Mais elle ne détermine ni les questions ni le contenu des comptes-rendus. Les résultats de l’étude sont publiés environ huit semaines après chaque scrutin sur www.admin.ch et sur vox.gfsbern.ch dans les trois langues nationales. Ensuite, ils sont disponibles gratuitement.

Qui finance les études de VOX ?

La Chancellerie fédérale suisse finance les études de VOX. Elle a lancé un appel d’offres public au nom du Conseil fédéral et a ensuite chargé l’institut de recherche gfs.bern de réaliser les sondages pour la législature en cours.

Pourquoi ai-je été sélectionné pour l'étude ?

Comme il n’est pas possible de sonder l’ensemble des électeurs, un échantillon aléatoire d’environ 3 000 personnes a été tiré du registre d’échantillonnage de l’Office fédéral de la statistique (OFS). L’OFS est autorisé à transmettre ces données pour des projets de recherche que la Confédération a demandés et qui sont d’importance nationale (voir art. 13c al. 2. chapitre C de l’Ordonnance sur les relevés statistiques). Vous avez donc été choisi au hasard pour représenter des personnes qui vous ressemblent – par exemple, du point de vue âge, sexe ou formation. Pour que les révélations des études VOX soient fiables et reflètent l’opinion de l’ensemble de la population, il est important que vous participiez à l’enquête.

C’est votre opinion qui compte !
Participer à l’étude vous donne l’occasion d’exprimer votre point de vue sur les sujets du vote et sur la politique en général. Votre opinion nous intéresse, même si vous n’avez pas voté ou si vous ne vous intéressez pas à la politique. C’est ainsi que l’on peut apporter des points de vue que l’on n’entendrait presque jamais.

Qu'advient-il de mes données et informations ?

Nous traitons vos réponses avec la plus grande confidentialité. Les données de l’étude sont uniquement disponibles pour une analyse scientifique sous forme anonyme, c’est-à-dire sans nom ni adresse ou date de naissance. En outre, nous supprimons toutes les données d’adresse après achèvement de l’étude et ne les utilisons pas à d’autres fins ou pour d’autres études.

Il est impossible de tirer des conclusions sur vous en tant que personne.

Dois-je participer ?

La participation à cette étude est libre. Cependant, nous avons besoin de votre aide pour pouvoir réaliser l’étude. Les résultats ne sont expressifs que si un nombre aussi important que possible de personnes sélectionnées au hasard participent à l’enquête. Il n’est donc pas possible de vous remplacer simplement par une autre personne.

Combien de temps dure l'enquête ?

Il vous faut environ 20 minutes pour remplir le questionnaire. Vous pouvez interrompre à tout moment le questionnaire et continuer plus tard, car vos réponses seront automatiquement enregistrées.

Je ne m’intéresse pas à la politique et je n'ai même pas participé au vote. Dois-je participer tout de même ?

Votre opinion nous intéresse tout de même !

Les études VOX analysent également les raisons pour lesquelles les électeurs ne participent pas à un vote. Les raisons pour lesquelles vous ne participez pas ou pour votre manque d’intérêt pour la politique sont au moins aussi importantes pour le Conseil fédéral que les informations fournies par les électeurs qui ont voté.

Quelqu'un d'autre peut-il remplir l'enquête à ma place ? Ou puis-je y participer à la place de quelqu'un d'autre ?

Non. La personne choisie au hasard doit participer. La substitution par une autre personne du même foyer, par exemple, n’est pas possible.

Si la personne à laquelle nous avons écrit n’est plus en vie, n’habite plus chez vous ou ne souhaite pas participer à l’enquête elle-même, il n’est malheureusement pas possible de la remplacer. Toutefois, si vous disposez des coordonnées de la personne sélectionnée, il nous serait très utile que vous nous les communiquiez.

Vous pouvez nous contacter par Mail ou par téléphone (031 311 08 06).

Où peut-on trouver les résultats des études VOX ?

Tous les comptes-rendus seront rédigés dans un format accessible et seront mis à la disposition du public en allemand, français et italien pendant environ huit semaines après le dimanche du vote.

Vous pouvez les télécharger ici.

Comme nous ne conservons aucune information personnelle, nous ne pouvons malheureusement pas vous informer personnellement lorsque l’étude est publiée.

Des problèmes pour se connecter ou pour remplir l'enquête ?

Contactez-nous sans hésiter !

Pendant la période de sondage (qui commence le lundi suivant la votation et se poursuit pendant les trois semaines qui suivent), vous pouvez nous contacter :

par la hotline téléphonique gratuite : 0800 437 123
par mail : vox@gfs-bd.ch
par le formulaire en ligne : http://gfs-bd.ch/kontakt
par WhatsApp/SMS : 076 680 21 63

Contact pour d'autres questions ou après achèvement de l'enquête

Si vous avez d’autres questions, vous pouvez contacter directement gfs.bern.

La direction responsable du projet répondra volontiers à vos questions.

E-Mail :
Téléphone : 031 311 08 06